OTHU/Yzeron

Le bassin versant de l’Yzeron (150 km2) est situé à l’ouest de la ville de Lyon, France. Il fait partie de l’Observatoire de Terrain en Hydrologie Urbaine (OTHU, http://www.graie.org/othu/index.htm). C’est un bassin représentatif des bassins périurbains Français, caractérisé par une topographie marquée (162 m à l’exutoire, à la confluence avec le fleuve Rhône, 917 m pour le point le plus haut) et 50% du bassin avec une pente supérieure à 10% (calculée avec un MNT à 25 m). La géologie est contrastée avec des formations cristallines (granite, gneiss) dans la partie ouest du bassin et des formations glaciaires et alluviales dans la partie est. L’occupation du sol est très hétérogène. La partie amont du bassin, formée de collines, est couverte de forêts. La partie intermédiaire comprend essentiellement des cultures et des prairies, mélangées à des noyaux urbains. Les corridors le long du réseau hydrographique sont couverts de forêts. La partie aval est densément urbanisée. L’urbanisation a progressé rapidement depuis les années 1970. Le bassin est soumis à des épisodes pluvieux intenses de type Méditerranéens  et des crues rapides à cause des fortes pentes et des faibles capacités de stockage dans le sol. Les réseaux d’eau pluviale sont des réseaux unitaires, équipés de déversoirs d’orage (DO) se déversent dans les cours d’eau quand le réseau déborde. Cette eau est  riche en polluants et en sédiments, ce qui dégrade la qualité des cours d’eau, en particulier en été quand les DOs sont les seules sources d’alimentation de la rivière. On note aussi des problèmes accrus d’érosion des berges, ce qui dégrade la qualité des écosystèmes. Le bassin est instrumenté depuis 1997 avec un suivi de bassins emboités, en particulier deux sous-bassins aux occupations du sol contrastées : le Mercier (agriculture et forêt) et la Chaudanne (agriculture et urbain). On y mesure la pluie et les débits. Des données sur la physico-chimie et la microbiologie des eaux sont aussi disponibles, notamment avant et après un des DO sur la Chaudanne.

OTHU/Yzeron

The Yzeron catchment (150 km2) is located to the south-west of Lyon city, France. It forms part of the Observatoire de Terrain en Hydrologie Urbaine (OTHU, http://www.graie.org/othu/index.htm ) long term observatory. It is representative of French periurban areas and is characterized by a marked topography (162 m at the outlet when it reaches the Rhône River and 917 m for the highest point) et 50% of the catchment with slopes larger than 10% (from a 25 m resolution DTM). The geology is contrasted with crystalline formations (granite, gneiss ) in the western part of the catchment and more alluvial and glaciar formations in the eastern part. The land use is heterogeneous. The upstream and western part of the basin is limited by a range of hills covered with forests. The intermediate part is mainly covered with grassland and cultivated lands, mixed with urban nucleus. Thin green corridors remain along rivers, covered with deciduous trees. The downstream part is mainly covered with densely urbanized areas. A fast progression of urbanization is observed since the seventies. The area is prone to sharp Mediterranean-type flood events due to its steep topography in the upstream part and limited soil water storage capacity overall. The rain water is mainly collected through combined sewer systems, equipped with combined sewer overflow devices that overflow in the river when the sewer capacity is exceeded. This water is rich of sediments and pollutions, causing quality problems in the rivers, especially during summer storms, where most of the water reaching the river comes from urbanized areas via SODs. Increased erosion of the river banks has also been evidenced with impact on the ecosystems. The catchment is instrumented since 1997 with nested sub-catchments, in particular two sub-catchments with different land uses (Mercier: agriculture and forest) and Chaudanne (agriculture and urban) with rainfall and discharge data. Information about physico-chemical characteristics and microbiology of the water is also available, in particular before and after a SOD in the Chaudanne catchment.