Baget

Le bassin versant (BV) du Baget est piloté par le Laboratoire d’Ecologie fonctionnelle et Environnement (EcoLab), Unité Mixte de Recherche CNRS-INEE, Institut National Polytechnique de Toulouse et Université Toulouse III-Paul Sabatier, en collaboration avec le BRGM (Agence régional d’Occitanie), le Laboratoire Géosciences et Environnement Toulouse (GET) et la Station d’Ecologie Théorique et Expérimentale (SETE) de Moulis (Ariège, France).

Le BV du Baget (Pyrénées, Ariège) est écosystème de montagnard de moyenne altitude (Alt= 1000m) qui reçoit environ 1000 mm de précipitation par an. Situé près du village de Balagué à 10km à l’Ouest de Saint Girons, le bassin versant du Baget (13, 25 km2) est drainé par un réseau karstique qui alimente l’écoulement de surface du ruisseau du Lachein (débit spécifique 36 l.s-1.km-2). Le Lachein  est un affluent du Lez qui se jette lui-même dans le Salat, affluent rive droite de la Garonne.

Dès 1968, ce site expérimental a été fortement équipé par le Laboratoire CNRS Souterrain de Moulis (aujourd’hui SETE). Le dispositif est composé d’un exutoire principal où se font les suivis hydro-chimiques, trois trop-pleins, trois piézomètres dont deux installés à l’intérieur du gouffre, une perte souterraine.

Ce bassin karstique fait l’objet d’un suivi exceptionnel depuis 1968 pour certains paramètres hydro-climatiques, notamment la T° de l’air, les précipitations et les débits du ruisseau à l’exutoire du bassin versant. Des paramètres géochimiques (pCO2, compositions chimique et isotopique des eaux) et des données hydro-biologiques et écologiques (invertébrés, notamment crustacés) ont également été acquis par périodes au cours des 40 dernières années par le Laboratoire CNRS Souterrain de Moulis (aujourd’hui SETE).

Depuis 2011, le bassin versant du Baget appartient au Réseau français de Bassins Versants (RBV) et il fait partie du Service National d’Observation SNO Karst. De nouveaux paramètres sont alors mesurés deux fois par mois ou avec une plus haute fréquence lors de certains épisodes de crue (cations et anions majeurs, alcalinité, pH, conductivité, carbone organique dissous, matières en suspension, isotopes de H, O, C…). Depuis 2014, une sonde multi-paramètres a été installée avec différents capteurs permettant de mesurer en continu hauteur d’eau, pH, conductivité, turbidité, oxygène dissous, nitrates et chlorures. Ces mesures en continu sont calibrées tous les quinze jours à partir d’analyses en laboratoire. Le débit du ruisseau est mesuré par le BRGM-Occitanie parce que le Baget fait partie du réseau patrimonial français des eaux souterraines and il appartient au réseau national piézométrique piloté par le BRGM.

The bassin versant du Baget est très sensible aux conditions limites de drainage de surface et à l’occupation des sols. Il offre la possibilité de développer un suivi écosystémique qui intègre l’hydrologie, la géochimie et l’écologie d’un écosystème montagnard dans le Sud-Ouest de la France. Dans cette région, le changement climatique et le changement d’utilisation des terres auront au cours des décennies à venir des impacts significatifs sur la biodiversité, le fonctionnement des écosystèmes et les cycles biogéochimiques des éléments.

L’objectif est de suivre sur le long terme la réponse de cet hydro-système karstique aux changements hydro-climatiques, aux perturbations anthropiques et aux changements d’utilisation des sols, en particulier leurs impacts sur le cycle de l’eau et sur les cycles biogéochimiques de C et N.

Baget

The Baget catchment is managed by the Laboratory of Functional Ecology and Environment (EcoLab), a joint Research Unit between the Institute of Ecology and Environment (INEE) of CNRS, the National Polytechnic Institute of Toulouse and the University Toulouse III-Paul Sabatier, in collaboration with BRGM (Occitania regional agency), the laboratory Geosciences and Environment Toulouse (GET) and the Station of Theoretical and Experimental Ecology (SETE) in Moulis (Ariège, France).

The Baget catchment (Pyrénées, Ariège) is a mountain ecosystem of middle altitude (Alt.= 1000 m) receiving around 1000mm of precipitation per year. Located close to Balagué village at 10 km West from Saint-Girons, the Baget catchment (13.25 km2) is drained by a karstic network which supplied the surface runoff of Lachein stream (specific discharge: 36 l.s-1.km-2). It is a tributary of the Lez which joins the Salat River, right tributary of the Garonne River.

From 1968, this experimental site was intensively equipped by the CNRS underground Laboratory of Moulis (today SETE). The device is composed of one main weir at the outlet, 3 full excess controls, 3 piezometers of which one inside the abyss, and one subterranean loss.

This karstic watershed has been surveyed since 1968 for some hydro-climatic parameters, particularly air temperature, precipitations and stream discharge at the outlet. Some geochemical parameters (pCO2, chemical and isotopic compositions of waters) and some hydro-biological and ecological data (invertebrates, particularly Crustacea) have been surveyed for periods during the last 40 years by the CNRS underground Laboratory of Moulis.

Since 2011, Baget catchment belongs to the French Network of Catchments (RBV) and it is included in the certified National Observatory Service SNO Karst. Then, new parameters are measured twice a month or with higher frequencies during some flood events (major cations and anions, alkalinity, pH, conductivity, dissolved organic carbon, total suspended matter, H, O, C isotopes…). Since 2014, a multi-parameter probe has been installed with different sensors to measure continuously water level, pH, conductivity, turbidity, dissolved oxygen, nitrate and chloride. These continuous measurements are calibrated twice a month with laboratory analyses. The water discharge is measured by BRGM-Occitania because the Baget karst is part of the French patrimonial network of ground-waters and it belongs to the piezometric network managed by BRGM.

The Baget catchment is very sensitive to limit conditions of surface drainage and to land covers. It offers the possibility to develop an eco-systemic survey, which integrates the hydrology, the geochemistry and the ecology of a mountain ecosystem in the SW of France. In this region, climate and land use changes will have significant impacts on biodiversity, ecosystem functioning and biogeochemical cycles for the next decades

The objective is to follow on the long term the response of this karstic hydro-system to hydro-climatic changes, and to anthropogenic perturbations and land use changes, with particular focus on their impact on water cycle, carbon and nitrogen biogeochemical cycles.