Baget

Le bassin versant (BV) du Baget est piloté par le Laboratoire d’Ecologie fonctionnelle et Environnement (EcoLab), Unité Mixte de Recherche CNRS-INEE, Institut National Polytechnique de Toulouse et Université Toulouse III-Paul Sabatier, en collaboration avec le BRGM (Agence régional d’Occitanie), le Laboratoire Géosciences et Environnement Toulouse (GET) et la Station d’Ecologie Théorique et Expérimentale (SETE) de Moulis (Ariège, France).

Le BV du Baget (Pyrénées, Ariège) est écosystème de montagnard de moyenne altitude (Alt= 1000m) qui reçoit environ 1000 mm de précipitation par an. Situé près du village de Balagué à 10km à l’Ouest de Saint Girons, le bassin versant du Baget (13, 25 km2) est drainé par un réseau karstique qui alimente l’écoulement de surface du ruisseau du Lachein (débit spécifique 36 l.s-1.km-2). Le Lachein  est un affluent du Lez qui se jette lui-même dans le Salat, affluent rive droite de la Garonne.

Dès 1968, ce site expérimental a été fortement équipé par le Laboratoire CNRS Souterrain de Moulis (aujourd’hui SETE). Le dispositif est composé d’un exutoire principal où se font les suivis hydro-chimiques, trois trop-pleins, trois piézomètres dont deux installés à l’intérieur du gouffre, une perte souterraine.

Ce bassin karstique fait l’objet d’un suivi exceptionnel depuis 1968 pour certains paramètres hydro-climatiques, notamment la T° de l’air, les précipitations et les débits du ruisseau à l’exutoire du bassin versant. Des paramètres géochimiques (pCO2, compositions chimique et isotopique des eaux) et des données hydro-biologiques et écologiques (invertébrés, notamment crustacés) ont également été acquis par périodes au cours des 40 dernières années par le Laboratoire CNRS Souterrain de Moulis (aujourd’hui SETE).

Depuis 2011, le bassin versant du Baget appartient au Réseau français de Bassins Versants (RBV) et il fait partie du Service National d’Observation SNO Karst. De nouveaux paramètres sont alors mesurés deux fois par mois ou avec une plus haute fréquence lors de certains épisodes de crue (cations et anions majeurs, alcalinité, pH, conductivité, carbone organique dissous, matières en suspension, isotopes de H, O, C…). Depuis 2014, une sonde multi-paramètres a été installée avec différents capteurs permettant de mesurer en continu hauteur d’eau, pH, conductivité, turbidité, oxygène dissous, nitrates et chlorures. Ces mesures en continu sont calibrées tous les quinze jours à partir d’analyses en laboratoire. Le débit du ruisseau est mesuré par le BRGM-Occitanie parce que le Baget fait partie du réseau patrimonial français des eaux souterraines and il appartient au réseau national piézométrique piloté par le BRGM.

The bassin versant du Baget est très sensible aux conditions limites de drainage de surface et à l’occupation des sols. Il offre la possibilité de développer un suivi écosystémique qui intègre l’hydrologie, la géochimie et l’écologie d’un écosystème montagnard dans le Sud-Ouest de la France. Dans cette région, le changement climatique et le changement d’utilisation des terres auront au cours des décennies à venir des impacts significatifs sur la biodiversité, le fonctionnement des écosystèmes et les cycles biogéochimiques des éléments.

L’objectif est de suivre sur le long terme la réponse de cet hydro-système karstique aux changements hydro-climatiques, aux perturbations anthropiques et aux changements d’utilisation des sols, en particulier leurs impacts sur le cycle de l’eau et sur les cycles biogéochimiques de C et N.